Los-Angeles-vivre

Je suis parti vivre à Los Angeles

Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours adoré les films américains. Les grandes routes, l’ambiance, la culture, l’esprit américain, tout m’ont emballé. Il y a d’autres villes comme New York, Chicago, New Jersey, California, San Francisco etc. mais mon choix se porte sur Los Angeles. Pourquoi ? je ne le sais pas moi-même mais c’était une fixation dans ma tête. Sinon, mon parcours scolaire est assez simple. Après le bac L, je rentrais à l’UCLA. Après avoir décroché ma licence, j’ai eu la chance de trouver un stage dans une grosse boîte. Au bout de 6 mois, mon statut de stagiaire s’est transformé en salarié. J’ai toujours cru à ma bonne étoile et l’accomplissement de mes rêves n’a pas tardé. Ma boîte vient d’ouvrir une antenne en Amérique, plus précisément à Los Angeles. Il compte y envoyer des gens. Après 4 ans de bons et loyaux services, j’ai demandé à être muté là-bas. Mes supérieurs ont promis d’étudier ma demande. Ils m’ont donné une réponse satisfaisante après un mois après s’être assuré de mon niveau TOEFL et de mon sérieux pendant ces années de service.

L’insertion dans le nouveau cadre de vie

La préparation de l’expatriation n’est pas d’abord aussi simple que je l’imaginais. Mais une fois arrivée là-bas, j’ai oublié les petites tracasseries avec le visa. J’adore le climat, les paysages, la diversité de la population. Puis la ville de Los Angeles, elle est immense. Les Américains sont chaleureux, ouverts d’esprits, ils n’ont pas de complexe à vous aborder pour demander ce qui ne va pas. J’adore aussi cet esprit positif, motivé et curieux qui caractérisent les habitants de ce grand pays. Evidemment, je ne dispose de temps pour parcourir ma nouvelle ville que les week-ends. Mais Los Angeles regorge de coins sympas, de quartiers et de restos cools. Côté gastronomie, j’ai adoré la dégustation de la spécialité french fries, les pancakes, le burger veggie bien que je ne sois pas végétarien. Sinon, j’ai remarqué une chose. Si en France, ce sont les Africains et les Arabes qui font les petits boulots (lavage de voiture, garde d’enfants, entretien du jardin etc.), en Amérique, ces taches sont destinées aux Mexicains, ou à des immigrants d’origine hispanique. Mais cela ne signifie pas que les Mexicains résidant en Amérique sont pauvres, tout comme les Africains résidant en Hexagone, il y en a des immigrés venant du Mexique qui réussissent leur vies, qui ont un bon boulot etc.

vivre-los-angeles

Qu’y a-t-il à voir à Los Angeles ?

Alors, si vous comptez visiter cet Etat un de ces jours, je vous donne la liste des sites incontournables. Il y a d’abord le Griffith Observatoire qui est un bel endroit pour avoir une vue splendide sur la ville. Ne ratez pas aussi la visite de l’Universal studios Hollywood en découvrant les coulisses de ses studios. Pour les amateurs de voitures de collection, un tour au « The Nethercut collection » s’impose. La collection propose de nombreuses curiosités et des modèles rares. Enfin, pour les passionnés de l’espace, un petit détour au « California Science center » leur ravira.